Crossfit Games 2015

Il n’y a pas que les athlètes qui se préparent pour les régionaux!

Maintenant que les wods des régionaux sont connus, les athlètes se prépareront en les pratiquant pour établir leur stratégie. Mais pendant que les athlètes s’entraînent, il y a un paquet de gens, dans l’ombre, qui se préparent aussi. Les juges. Voici donc l’article de Véronique Paquette qui descends à Hartford pour juger nos athlètes et tous les autres de la East Regional.

En tant que juge pour la première fois aux régionaux, je ne prends pas mon rôle à la légère. Je dois aussi me préparer et m’entraîner à « juger ». Mais que fait un juge pour se préparer? Que doit-il faire? Comment je vis ce nouveau rôle?

Pour le pratico-pratique, oui je dois juger des wods, juger les wods des meilleurs athlètes de mon box afin de préparer mes yeux à la vitesse d’exécution, et aux standards de mouvements. Les standards sont les mêmes qu’un wod du mercredi…un thruster est un thruster. Par contre, la rapidité du mouvement et le « flow » du wod deviennent un facteur différent d’un wod habituel. Le déplacement de la barre selon le nombre de répétitions, les « tags » durant les wods d’équipe, les déplacements entre les mouvements, l’ordre des participants sont des spécificités de wods qu’on ne voit que dans les grands événements et qu’il faut connaître avant d’arriver au weekend ultime. Et la vitesse!!! On s’entend que la vitesse d’exécution de Michèle Letendre est très loin d’être la mienne!!!

À quoi je m’attends sur le terrain là-bas?? De la pression et de grosses journées.

De grosses journées qui commencent très tôt par des réunions préparatoires à la journée, durant laquelle les vagues d’athlètes s’enchaineront, wod après wod…et un dé-briefing de la journée tard après le départ de tout le monde. Pourquoi de la pression?? Comme dans tous sports, c’est souvent la faute du juge, c’est lui qui « call » la « norep »…j’ai donc la pression de faire le bon call sur les centaines de rep que je verrai durant ma fin de semaine…le « norep » doit être clair, identifié par la voix à l’athlète et le geste pour la foule…mais surtout, il doit être juste et vrai…il ne faut pas priver l’athlète de la rep qui le mettrait sur le podium, mais il ne faut pas non plus donner les reps à celui qui n’atteint pas les standards.

Le crossfit étant un sport jugé, il est important que les critères du wods soient atteints, en nombre de répétition ou en temps, mais que chacun des critères des mouvements soit aussi atteint. Le rôle du juge est de s’assurer que tous les standards prescrits soient présents dans les mouvements de l’athlète, afin que le wod soit équitable d’un athlète à l’autre…c’est la seule façon de départager les athlètes : le nombre de répétitions valables dans un temps demandé. C’est un véritable travail d’analyse de mouvements, et bien que le juge ne soit pas tant actif physiquement, l’énergie dépensée en concentration est remarquable. Ce seront des journées plus que drainantes.

Mais si je dois me retrouver en face de top athlètes comme Matt Fraser, qu’il soit un athlète élite de crossfit ou non, je dois être « fair » et ne pas avoir peur de lui appeler les «norep». Il faudra que je sois froide et pas impressionnable par qui que ce soit, malgré le fait que je puisse juger un athlète que je vois comme un modèle habituellement. Je dois le voir comme un participant, peu importe le nom qu’il a…

Il faut se rappeler que le travail des juges, est celui de bénévoles, donc de gens passionnés de crossfit, qui aiment le sport et souhaitent le voir évoluer en santé. Mais quel genre de fou veut donner au-dessus de 40 heures de son temps, en 3 jours, gratuitement, en échange de t-shirts!!!! Mon genre de fou!! Mon genre de fou qui aime s’impliquer, et pour moi le travail de juge est un privilège, celui de vivre le wod avec l’athlète, d’un œil extérieur et d’être le témoin principal de performances extraordinaires, d’athlètes extraordinaires à qui il a été présenté des workouts des plus difficiles. Après des open avec un niveau supérieur aux années précédents, et des wods de régionaux autant relevés, ce sera la crème des athlètes qui obtiendront leur billet pour la Californie. Pas de juge, pas de Compétition!

Parce que c’est un privilège incroyable de pouvoir contribuer à son sport à un très haut niveau comme les régionaux, et encore plus avec la nouvelle formule implantée cette année, je serai parmi une minorité de juges et bénévoles canadiens.

#IAMCANADAEAST…mais dites le pas trop fort, un juge est supposé être impartial…et promis que je le serai sur le tapis!!!

Day to life

Dans notre tout 1er article sur wodtavie.com on en avait parlé parce que c’est un des noms qui reviennent tout le temps quand on parle de produits spécifiques au CrossFit. Et bien, on a eu la chance récemment de rencontrer les gars derrière la compagnie de vêtements Filthy50 qui nous ont accueillis dans leurs bureaux pour nous montrer ce qu’ils font.

F50 and Eric
Alexis, moi-même, et Maxime

Filthy50 est une entreprise bien d’ici et les proprios sont des visages connus de notre communauté CrossFit au Québec. Maxime Casavant et Alexis Leblanc-Bazinet sont coproprios de Crossfit Brossard avec 2 des sœurs d’Alexis, Rachel et Claude. On reconnait évidemment le nom de leur gym dans le monde entier depuis la victoire de Camille (l’autre soeur) aux Crossfit Games 2014. En plus, Alexis est aussi partenaire de Crossfit St-Jean à St-Jean sur Richelieu. C’est donc pour combler le besoin de vêtements à l’image de leur gym que Max et Alex ont commencé Filthy 50 (nommé évidemment en hommage à un des plus terribles Benchmarks du CrossFit, ça va sans dire…).

Filthy 50 c’est donc une marque de vêtements spécifique au CrossFit mais c’est aussi un service de sérigraphie sur mesure pour tous les gyms, événements, équipes sportives… ou corporatives. Deka CrossFit, ADM et STADD CrossFit font entre autre affaire avec eux, et ils en sont même rendus à faire les t-shirts de plusieurs box en Europe.

026
T-shirts WODtaVie en production!

Pour le bien de l’article, j’ai eu droit à une visite et à toutes les étapes du processus pour un t-shirt sur mesure WODtaVie. Des graphiques à l’infographie au choix des couleurs, les boys sont vraiment là pour aider au processus et leur expérience peut vraiment faire la différence entre un design moyen et un t-shirt qui torche. Nos t-shirts sont vraiment bien sortis grâce à leurs bons soins; on parle en tant que clients satisfaits!

Par contre leurs services ne s’arrêtent pas aux t-shirts. Autant leurs vêtements griffés sont variés, autant les produits qu’ils peuvent offrir le sont aussi. Shorts, hoodies, Strength wraps, ils peuvent tout faire sur mesure avec les designs qu’on leur donne. Avis aux affiliés…

wraps F50
Les wraps Filthy50 sont disponibles en plusieurs couleurs mais aussi à l’effigie de votre gym!

On profite donc de l’occasion pour annoncer notre collabo WODtaVie X Filthy50 qui sera un t-shirt aux couleurs de notre blogue. Suivez ce lien vers Filthy50.com pour vous procurer cette édition limitée et démontrez votre support à la communauté CrossFit au Québec!

gars-fille
Disponible sur Filthy50.com pour un temps limité!

 

 

Crossfit Games 2015

A l’heure ou je vous parle, WEEK 1 des CrossFit Games Open 2015 est dans la poche et plusieurs de nos athlètes régionaux ont inscrit des scores très encourageants! Voici un petit résumé de ce qui se dessine après le 1er weekend des Opens.

Du côté des femmes au monde, Maude Charron mène la charge devant Camille Leblanc-Bazinet (qui n’est malheureusement plus basée au Québec)! La gymnaste de Rimouski qui m’avait tant épaté au Zoo Battle 2014 risque de brasser bien des choses cette saison. Avec une majorité des favorites ayant déjà soumis des scores (dont Julie Foucher en 34e, , Stacie Tovar, Lauren FischerEmily Bridgers, et Camille complétant le top 5), ça s’annonce bien pour elle. Top 15.1 Femmes est Helen Harding avec 255 reps et 15.1A: 363 lbs pour Michelle Spinnato.

Carol-Ann Reason-Thibault

 

On ne peut évidemment pas passer sous silence la performance de Carol-Ann Reason-Thibault qui est ex aequo avec Maude pour la 1ère place de la région et 1ère au 15.1 (Canada East) avec ses 242 reps. Elle et Michèle Letendre (3e Canada East) complètent d’ailleurs le Top 10 mondial derrière Anni Thorisdottir (qui a attendu à la dernière minute pour soumettre un score). Pour la meilleure performance régionale au 15.1A, on retrouve Johanie Filiatreau du CF Plateau avec un C&J à 260lbs!

Chez les Hommes, Albert-Dominic Larouche revient en force avec une solide avance sur ses compatriotes de la région. Paul Tremblay pour sa part se retrouve 9e régional mais avec le meilleur clean & jerk à 350 lbs. Entre les 2, on retrouve Charles Felx-LeducAlex Vigneault qui a gagné le Zoo Battle 2014 et Simon Paquette, un autre habitué des podiums dans la région.

Charles Felx-Leduc

Dans le monde, le score de ADL le place en 8e devant Neal Maddox. Le Top 10 se complète des noms populaires que sont Rich Froning, Mat Fraser, Jason Khalipa, Scott Panchik et Ben Smith. Avec certains de ces athlètes ayant promis de ne pas participer aux individuels, cela laisse quand même quelques places de plus dans le haut du tableau. La 1ère place au monde est présentement occupée par Nick Urankar qui a battu le monde entier au C&J avec 375 lbs! Notons aussi le meilleur score de 15.1: 341 reps pour un dude de 39 ans (et 165 lbs) en Europe.

Les scores compilés par Gym pour les Teams placent Crossfit Quebec City (Carol-Ann et Alex Vigneault entre autres!) en 19e au monde. Pro1 à Montréal et NCR (Paul Tremblay) à Ottawa suivent de près.

C’est sûr qu’on en n’est qu’à la 1ère semaine du Open et que bien des choses peuvent changer mais c’est quand même excitant de regarder le tableau se dessiner devant nos yeux. Les paris sont ouverts, qui sont vos favoris!?

games.crossfit.com/article/urankar-and-charron-win

 

Non classéReviews

À Québec par affaires la semaine passée, j’en ai profité pour faire un tour chez Tonic Crossfit. J’avais entendu parlé d’eux parce qu’ils avaient tenu quelques compés locales; on m’avait dit qu’ils avaient un très grand gym. Avec plusieurs athlètes de calibre régionaux et des participations en Team, je pouvais bien avoir entendu parler d’eux!

Tonic Crossfit CrossFit Games
Une chose est certaine, je n’ai pas été déçu! Leur espace facilite des cours complets aisément avec un grand espace de Open Gym accessible en tout temps. En plus de bénéficier d’une superficie appréciable, Tonic ont du gear en masse. Le rig fait toute la longueur du gym, leur nombre de rameurs est impressionnant et ils n’ont pas un mais 2 Airdynes!

Tonic Crossfit
Tonic est ouvert depuis 2012 suite aux efforts de Karl Gélinas, un de premiers à Québec à s’intéresser au CrossFit. Gélinas, bien connu des fans de baseball comme lanceur droitier des Capitales de Québec depuis 7 ans, a aussi évolué dans les ligues majeurs il y a maintenant une dizaine d’année. Ce qui avait commencé dans un petit local sous un autre nom a rapidement évolué en un projet d’envergure pour Gélinas, avec un nouveau local et un nouveau nom, fruit d’une entente avec le fournisseur d’équipement Tonic Performance.

Tonic Crossfit crowd
Les coachs, le staff et la communauté était à la hauteur de mes attentes. C’est vraiment là qu’on voit ce qui rend le CrossFit si unique, et je n’ai pas été déçu! On partage nos souffrances, nos commentaires, on s’encourage… C’est comme un pré-requis d’être sociable! C’est Karl qui a assuré le coaching de mon groupe et je ne pourrais rien redire. Le groupe avait l’air d être des réguliers mais il a révisé chaque mouvement et expliqué chaque variante.

Le Wod ce jour là était nice en plus, il y avait plusieurs trucs que je n’avais jamais encore fait. Les step ups avec un KB c’était simple et drôlement efficace. Allô les jambes! Sinon j’ai opté pour les Wall Climbs au lieu des HSPU que je maîtrise pas vraiment bien encore… Mais j’avais comme oublié que c’était pas tant plus facile! La Planche avec une plate et l’extension du dos avec les bras qui forment successivement les lettres « Y, T, L (minuscule haha) et W » non plus j’avais jamais eu ça dans des WODs.. Core Finisher de brute, y’a pas à dire!

092

 

Un dernier truc que j’ai trouvé fascinant: Pas de RX vs. Scaled, juste des options variées. Mais surtout, pas de noms au tableau, pas de résultats à compter ou comparer. Pour ceux qui ont de la difficulté à laisser leur ego dans le char en arrivant, ils ont trouvé la solution! En plus des types de conseils et de commentaires qui se passaient pendant le WOD, c’est évident que dans ce gym, ce qui compte, c’est la forme et la posture, plus que le temps et les PRs. Pour moi qui croit que les PRs ça ne devrait pas être un objectif quotidien (et au pire ça devrait même être occasionnel/accidentel!), ça fittait vraiment avec mes valeurs de ce que le CrossFit représente. Quand vous êtes à Québec, allez vois Karl au Tonic CrossFit, ça vaut la peine!

086

Day to lifeentrainementMise en formeMotivation

Pour les gens qui ne me connaissent pas, on pourrait dire que je suis plutôt du type vivre et laisser vivre. Par contre je m’offusque facilement quand j’entends des gens donner des opinions qui sont copié-collé d’un statut Facebook ou d’un supposé spécialiste qui en fait est plein de préjugés. Faque aujourd’hui je crève l’abcès, je sors le méchant :

WTF QUE LE CROSSFIT C’EST DANGEREUX!?!?

A rider crashes into a security wall during the Red Bull Road Rage bike downhill race in Sigulda

Un de mes sports préférés est le vélo de route et quand on descend une bonne côte, on va chercher 80kmh, facile. Mais le CrossFit c’est dangereux.

Avant de découvrir le CrossFit, je faisais de l’escalade et du kayak d’eau vive. Tsé, des sports bin conservateurs. Mais le CrossFit c’est dangereux.

Quand j’étais jeune, je me suis tenu dans des skateparks. Les gars qu’on voit aux X-Games faire des double-backflips en BMX, ils ont tous commencé quelque part (en béton ou en asphalte probablement), avec leurs chums qui leurs crient: « enweille, t’es pas game! » Mais le CrossFit, c’est dangereux.

Mon feed FB est rempli de kids qui se filment sur les corniches des plus hauts gratte-ciels au monde, d’apprentis Jackass ou de vidéos de basejumping en wingsuit. Mais le CrossFit, c’est dangereux.

zambezi paddler

On comprend le principe? Il y a beaucoup de sports qui peuvent être poussés à l’extrême. Mais regardez bien où je m’en vais avec ça :

Il y a des milliers de gens qui squattent des gros poids, tout croche et sans supervision, mais « en sécurité dans une cage », MAIS LE CROSSFIT C’EST DANGEUREUX!? La moitié des usagers de gyms traditionnels ne savent pas comment la moitié des machines fonctionnent, MAIS LE CROSSFIT C’EST DANGEUREUX!? Les coachs de Bootcamp programment des Toes 2 Bar, des Box Jumps, des DB Press, des KB snatch, tout sauf une barre olympique d’haltéro, MAIS LE CROSSFIT C’EST DANGEUREUX!?

EST-CE QUE J’AI MANQUÉ QUELQUE CHOSE!?!?

squat cage
Certains kinés, bodybuilders, coachs de spinning et tutti quanti vont dire que le niveau de coaching dans nos boites est insuffisant. Mais peu importe l’expérience et l’implication des coachs de CrossFit (on en prend et on en laisse, hein?), les Nautilus, Energie Cardio, ProForm et Flex Gym sont BONDÉS de gens qui s’entrainent sans AUCUNE supervision!! Pourquoi autant de haine déversée sur le coaching de CrossFit??

Évidemment, avec « les interwebs » aujourd’hui, si on cherche de la vidange, on va en trouver. Les « Crossfit Fails », les WODs inventés plutôt que programmés, les niaiseries qu’une gang de chum a filmé pour rire et qui se fait réinterpréter par le grand public comme étant sérieux. Les conneries virales pognent toujours plus que les tutoriels bien exécutés et c’est toujours les pommes pourries qui ressortent en tant qu’ambassadrices de notre sport. La vérité c’est que tout ce beau contenu de qualité est souvent pris dans le powerlifting, les gyms traditionnels, les gyms de garage ou les compétitions amateurs.

C’est sûr que notre univers n’est pas parfait, on a juste à regarder la récente vidéo du Orange County Throwdown avec les sauts de haies pour se demander si le « constantly varied » n’a pas trop pris le dessus sur le « functional movement ».  Le OCT n’est pas officiellement un événement Crossfit mais ils sont loin de la compé locale. Avec les athlètes de renommé qui y ont participé, il n’y a pas vraiment d’excuse pour avoir programmé un événement aussi horrible à regarder. D’un autre côté, je suis certain que sur papier des haies progressivement plus hautes ça devait avoir l’air plutôt inoffensif…

Overhead-squat

Cela étant dit, la majorité d’entre nous pratiquons le CrossFit pour être EN FORME, pour se DÉPASSER et prendre CONFIANCE EN SOI, et la majorité de nos coachs programment des WODs et supervisent nos performances avec ces objectifs en tête. Les détracteurs auront beau dire que tout athlète devrait recevoir une évaluation posturale, des exercices adaptés et un suivi personnalisé, la vérité est que ce n’est pas accessible à tout le monde et que nous ne sommes pas tous des « athlètes ». Les entraîneurs qui offrent ces genre de services doivent eux même coacher des cours de groupe plus ou moins anonymes pour combler leurs horaires, ce qui en dit long sur la popularité « grand public » de leurs services personnalisés.

Mais pour ceux qui suivent ces cours de groupe, pour tous ceux qui ne font que du tapis roulant et de l’elliptique, pour ceux qui disent être en shape  parce qu’ils font des demi squats et des bicep curls 2 fois par semaine et pour ceux qui comme moi ont essayé tous les sports extrêmes ou qui aiment jouer dans le trafic pour faire un peu de cardio, WTF QUE LE CROSSFIT C’EST DANGEREUX!?!?

NutritionReviews

Dans mon dernier article sur Crossfit Select à Mississsauga, j’ai mentionné avoir rencontré l’un des fondateurs de JaktRX. On s’est revus lors des Finales du Zoo Battle à Vaudreuil et on a discuté un peu de sa compagnie et de ses produits. JaktRX a été créé par 4 Crossfitters Ontariens en 2011 et vous avez surement vu leurs excellentes pubs en ligne mettant en vedette Michèle Letendre. Ils commanditent aussi Paul Tremblay, Lucas Parker et Tyson Takasaki et jouissent donc d’une visibilité enviable au Canada et au Québec.

La gamme de produits JaktRX se compose essentiellement d’une formule protéinée WOD Recovery, d’un Pre-workout/Formule Hydratation CocoWodder et de Capsules d’Omega3 Promega3.

020
Le WOD Recovery est leur produit vedette et jouis de plusieurs bénéfices uniques et originaux vis-à-vis les autres formules protéinées similaires. En plus de contenir 24g de protéines (Isolat de Whey, Concentré de Whey et Hydrolysate de Whey) par portion de 1 scoop, elle contient aussi 5g chaque de Glutamine et de Leucine, 2 acides aminés qui facilitent la digestion et améliorent l’assimilation de protéine au niveau musculaire. De la même façon, les 7g de BCAAs sont un ajout intéressant pour permettre une récupération rapide. Dernier point fort: 1g de Glucosamine pour les articulations et Huile de Coco pour redonner de l’énergie et booster le métabolisme. Le WOD Recovery est offert en saveurs de Chocolate Milkshake et Vanilla Ice Cream, ainsi que la Signature Series Peanut Butter Chocolate Chip de Lucas Parker lui-même! Les échantillons testés étaient au Chocolat et on les a trouvé délicieux dans un smoothie aux Bananes/Lait d’Amande et même tout seul avec de l’eau.

Le CocoWodder est leur produit le plus intéressant, selon moi. Mélange savant de BCAAs et d’électrolytes, Le CocoWodder est la formule parfaite avant et durant un entrainement. Il existe en 2 versions: Le CocoWodder Hydrate inclus du Potassium, du Sodium, du Calcium et du Magnésium (électrolytes essentiels pour rester bien hydraté), 7g de BCAAs (Leucine, Valine et Isoleucine), 2g d’eau de Coco et aucun sucre. Le Coco Wodder Pre-Workout consiste en la même formule, avec 160mg de caféine en plus. Le CocoWodder Hydrate que nous avons essayé à saveur de Cherry Limeaid était sincèrement délicieux. C’est sûrement l’eau de Coco qui donne ce goût sucré mais rafraîchissant tout à la fois qui est pas mal plus agréable que les formules d’électrolytes habituelles.

Les derniers mais non les moindres sont les Promega3. Avec 1000mg d’Huile de Poisson, 500mg EPA et 250mg DHA par capsule, les Omega 3 de JaktRX aident à l’élimination des agents inflammatoires dans le corps et à une bonne santé cardio-vasculaire. Par contre, le gros bénéfice de ceux-ci est surtout l’enveloppe entérique qui retarde l’absorption jusqu’au petit intestin et donc élimine le goût de poisson quand on les prend… à ne pas négliger!

Les suppléments JaktRX sont disponibles via leur site internet et dans plusieurs Crossfit à travers le Québec et les Maritimes. Retrouvez leur carte des points de ventes à www.jaktrx.com/wheretobuy/.