Crossfit Games 2015

Il n’y a pas que les athlètes qui se préparent pour les régionaux!

Maintenant que les wods des régionaux sont connus, les athlètes se prépareront en les pratiquant pour établir leur stratégie. Mais pendant que les athlètes s’entraînent, il y a un paquet de gens, dans l’ombre, qui se préparent aussi. Les juges. Voici donc l’article de Véronique Paquette qui descends à Hartford pour juger nos athlètes et tous les autres de la East Regional.

En tant que juge pour la première fois aux régionaux, je ne prends pas mon rôle à la légère. Je dois aussi me préparer et m’entraîner à « juger ». Mais que fait un juge pour se préparer? Que doit-il faire? Comment je vis ce nouveau rôle?

Pour le pratico-pratique, oui je dois juger des wods, juger les wods des meilleurs athlètes de mon box afin de préparer mes yeux à la vitesse d’exécution, et aux standards de mouvements. Les standards sont les mêmes qu’un wod du mercredi…un thruster est un thruster. Par contre, la rapidité du mouvement et le « flow » du wod deviennent un facteur différent d’un wod habituel. Le déplacement de la barre selon le nombre de répétitions, les « tags » durant les wods d’équipe, les déplacements entre les mouvements, l’ordre des participants sont des spécificités de wods qu’on ne voit que dans les grands événements et qu’il faut connaître avant d’arriver au weekend ultime. Et la vitesse!!! On s’entend que la vitesse d’exécution de Michèle Letendre est très loin d’être la mienne!!!

À quoi je m’attends sur le terrain là-bas?? De la pression et de grosses journées.

De grosses journées qui commencent très tôt par des réunions préparatoires à la journée, durant laquelle les vagues d’athlètes s’enchaineront, wod après wod…et un dé-briefing de la journée tard après le départ de tout le monde. Pourquoi de la pression?? Comme dans tous sports, c’est souvent la faute du juge, c’est lui qui « call » la « norep »…j’ai donc la pression de faire le bon call sur les centaines de rep que je verrai durant ma fin de semaine…le « norep » doit être clair, identifié par la voix à l’athlète et le geste pour la foule…mais surtout, il doit être juste et vrai…il ne faut pas priver l’athlète de la rep qui le mettrait sur le podium, mais il ne faut pas non plus donner les reps à celui qui n’atteint pas les standards.

Le crossfit étant un sport jugé, il est important que les critères du wods soient atteints, en nombre de répétition ou en temps, mais que chacun des critères des mouvements soit aussi atteint. Le rôle du juge est de s’assurer que tous les standards prescrits soient présents dans les mouvements de l’athlète, afin que le wod soit équitable d’un athlète à l’autre…c’est la seule façon de départager les athlètes : le nombre de répétitions valables dans un temps demandé. C’est un véritable travail d’analyse de mouvements, et bien que le juge ne soit pas tant actif physiquement, l’énergie dépensée en concentration est remarquable. Ce seront des journées plus que drainantes.

Mais si je dois me retrouver en face de top athlètes comme Matt Fraser, qu’il soit un athlète élite de crossfit ou non, je dois être « fair » et ne pas avoir peur de lui appeler les «norep». Il faudra que je sois froide et pas impressionnable par qui que ce soit, malgré le fait que je puisse juger un athlète que je vois comme un modèle habituellement. Je dois le voir comme un participant, peu importe le nom qu’il a…

Il faut se rappeler que le travail des juges, est celui de bénévoles, donc de gens passionnés de crossfit, qui aiment le sport et souhaitent le voir évoluer en santé. Mais quel genre de fou veut donner au-dessus de 40 heures de son temps, en 3 jours, gratuitement, en échange de t-shirts!!!! Mon genre de fou!! Mon genre de fou qui aime s’impliquer, et pour moi le travail de juge est un privilège, celui de vivre le wod avec l’athlète, d’un œil extérieur et d’être le témoin principal de performances extraordinaires, d’athlètes extraordinaires à qui il a été présenté des workouts des plus difficiles. Après des open avec un niveau supérieur aux années précédents, et des wods de régionaux autant relevés, ce sera la crème des athlètes qui obtiendront leur billet pour la Californie. Pas de juge, pas de Compétition!

Parce que c’est un privilège incroyable de pouvoir contribuer à son sport à un très haut niveau comme les régionaux, et encore plus avec la nouvelle formule implantée cette année, je serai parmi une minorité de juges et bénévoles canadiens.

#IAMCANADAEAST…mais dites le pas trop fort, un juge est supposé être impartial…et promis que je le serai sur le tapis!!!

Crossfit Games 2015

Avec la sortie des épreuves des Régionaux, il faudrait vraiment avoir la tête dans le sable pour ne pas remarquer que depuis le Open, tout se concrétise pour nos athlètes du Canada Est. Les invitations individuelles sont confirmées, les Équipes sont finalisées, et on est à 2 semaines de la Super Régionale de l’Est.

Chez les hommes, 4 de notre Top 20 ont décliné leur participation individuelle, dont Albert-Dominique Larouche et Nicolas Leblanc. Ça ouvre de la place à Daniel Latour et Vincent Tremblay, qui étaient 23 et 24e aux Opens. Du côté des femmes, on retrouve plus de participantes par équipe dans le Top 20, ce qui ouvre 7 places de plus, dont la 27e position de Joannie Lebrun. Une fois mixés avec les Top 20 respectifs de la North East (dont Mat Fraser, #1 du Open au Monde, Austin Malleolo, un vétéran des Games, et Chelsey Hughes, #7 du Open), ils auront encore beaucoup de travail devant eux si ils espèrent faire parti des 5 hommes et 5 femmes  qui accéderont aux Games.

11130276_805784512831766_4891187369336967885_n

Avec les updates au leaderboard, on peut maintenant voir quelles équipes de la Région iront nous représenter à Hartford, au Connecticut. De la region de Montréal, Pro1 nous avait très bien représenté aux Games l’an passé et sont arrivés 1er cette année au Canada Est. Parmi leurs athlètes les mieux placés aux Opens, on retrouve Mirakim Couvrette, Stéphanie Roy, et Dominic Trépanier, pour ne nommer que ceux là. CrossFit Laval, l’Usine Montreal (avec Jonathan Cayer, gagnant de la FTL 2014), l’Usine Taschereau (avec Nicolas Leblanc, un habitué des régionaux), CrossFit Plateau, CrossFit de l’Est, CrossFit MeCK et Deka CrossFit vont aussi représenter la grande région de Montréal.

10941428_669459153183396_6386274533188575327_n

Fait intéressant, Québec et sa région sont aussi très bien représentés. Crossfit Urbain (avec Onie Laflamme), STADD CrossFit, Tonic CrossFit et CrossFit Quebec City sont tous invités aux Régionaux aussi. Sur les 15 équipes du Canada Est, seulement 3 ne proviennent pas du Québec, indiquant bien la force de nos athlètes dans la région, au pays, et en Amérique du Nord (comme si les Camille, Albert, Maude, Alex, Carol-Ann et Simon n’étaient pas suffisants). Comme pour les hommes et les femmes, seulement 5 des 30 équipes aux Regionaux (15 Canada East et 15 US North East) passeront aux Games. Souhaitons à nos équipes qu’elles sauront se démarquer contre les Équipes de la Nouvelle Angleterre.

Les Régionaux commencent la fin de semaine du 15 Mai et la East Regional aura lieu la semaine suivante, du 22 au 24 Mai. Bonne chance à nos athlètes et suivez nos mises à jour pour plus d’info sur leurs progrès. Je suis Canada Est! #iamcanadaeast

 

Crossfit Games 2014

Quelle a été votre réaction à l’annonce des HSPU pour 15.4? Moi, j’étais résigné. On l’a compris, que les Opens 2015 ne seraient pas comme avant. En plus d’inclure un nouveau mouvement au palmarès des Opens, on nous impose un nouveau standard de jugement pour ce dit mouvement. J’ai vu bon nombre de gens le faire depuis Vendredi, et y’en a pour qui ça rien changé autant qu’il y en a pour qui c’était la fin du monde. Perso, ça ne fait pas 3 ans que je pratique les HSPU, faque j’ai pas eu trop de misère à m’adapter. Y’a dû en avoir un paquet qui ont mis le weekend à le faire.

15.5 couplet

Parmi ceux qui n’ont pas tardé à s’adapter (pas comme Josh Bridges au face à face de Jeudi), les tops au monde ont accompli dans les 160 reps et plus. Ça c’est vraiment beaucoup de Handstand Pushups. Bridges s’est d’ailleurs bien repris avec une performance de 167 reps,  Froning et Fraser se sont évidemment maintenus dans le Top 10 aussi.

Au Québec, ADL est arrivé 3e derrière Paul Tremblay et un certain Daryl Brennan de CrossFit Canuck. Beaucoup de nouveaux noms d’ailleurs dans le Top 20 pour ce WOD! Comme quoi on testait vraiment autre chose cette semaine. Vigneault se place 6e avec 141 reps et Nicolas Leblanc 11e avec 134 reps.

Paul Tremblay

Chez les filles, Michèle Letendre domine. 2e au monde et 1ère de la région pour ce workout, elle creuse son avance sur ses compétitrices. En fait on pourrait dire que notre Top 3, avec Carol-Ann Reason-Thibault et Maude Charron, sont clairement dans une classe à part. Elle sont présentement toutes dans le Top 10 cumulatif au Monde, notre région dominant largement le classement feminin.

Pour le reste des filles au monde, il semblerait qu’un score de 180 reps ait été enregistré par Kristin King de l’Illinois. Beaucoup de nouveaux noms ici aussi, et parions que si l’article habituel de CFHQ tarde ce lundi soir, c’est qu’ils cherchent probablement eux aussi à vérifier plusieurs de ces scores, autant chez les hommes que chez les femmes!

1495282_1625808807637829_987439326606834259_o
Michèle Letendre @ Rocky Point CrossFit avec Reebok Canada

 

Plus qu’une semaine aux Opens, un dernier WOD pour la grande majorité d’entre nous. Commencez-vous à faire certains constats, à vous fixer de nouveaux objectifs? Avez-vous hâte que ce soit fini ou bien est-ce que le début de la fin vous attriste un peu?

 

Crossfit Games 2015

A l’heure ou je vous parle, WEEK 1 des CrossFit Games Open 2015 est dans la poche et plusieurs de nos athlètes régionaux ont inscrit des scores très encourageants! Voici un petit résumé de ce qui se dessine après le 1er weekend des Opens.

Du côté des femmes au monde, Maude Charron mène la charge devant Camille Leblanc-Bazinet (qui n’est malheureusement plus basée au Québec)! La gymnaste de Rimouski qui m’avait tant épaté au Zoo Battle 2014 risque de brasser bien des choses cette saison. Avec une majorité des favorites ayant déjà soumis des scores (dont Julie Foucher en 34e, , Stacie Tovar, Lauren FischerEmily Bridgers, et Camille complétant le top 5), ça s’annonce bien pour elle. Top 15.1 Femmes est Helen Harding avec 255 reps et 15.1A: 363 lbs pour Michelle Spinnato.

Carol-Ann Reason-Thibault

 

On ne peut évidemment pas passer sous silence la performance de Carol-Ann Reason-Thibault qui est ex aequo avec Maude pour la 1ère place de la région et 1ère au 15.1 (Canada East) avec ses 242 reps. Elle et Michèle Letendre (3e Canada East) complètent d’ailleurs le Top 10 mondial derrière Anni Thorisdottir (qui a attendu à la dernière minute pour soumettre un score). Pour la meilleure performance régionale au 15.1A, on retrouve Johanie Filiatreau du CF Plateau avec un C&J à 260lbs!

Chez les Hommes, Albert-Dominic Larouche revient en force avec une solide avance sur ses compatriotes de la région. Paul Tremblay pour sa part se retrouve 9e régional mais avec le meilleur clean & jerk à 350 lbs. Entre les 2, on retrouve Charles Felx-LeducAlex Vigneault qui a gagné le Zoo Battle 2014 et Simon Paquette, un autre habitué des podiums dans la région.

Charles Felx-Leduc

Dans le monde, le score de ADL le place en 8e devant Neal Maddox. Le Top 10 se complète des noms populaires que sont Rich Froning, Mat Fraser, Jason Khalipa, Scott Panchik et Ben Smith. Avec certains de ces athlètes ayant promis de ne pas participer aux individuels, cela laisse quand même quelques places de plus dans le haut du tableau. La 1ère place au monde est présentement occupée par Nick Urankar qui a battu le monde entier au C&J avec 375 lbs! Notons aussi le meilleur score de 15.1: 341 reps pour un dude de 39 ans (et 165 lbs) en Europe.

Les scores compilés par Gym pour les Teams placent Crossfit Quebec City (Carol-Ann et Alex Vigneault entre autres!) en 19e au monde. Pro1 à Montréal et NCR (Paul Tremblay) à Ottawa suivent de près.

C’est sûr qu’on en n’est qu’à la 1ère semaine du Open et que bien des choses peuvent changer mais c’est quand même excitant de regarder le tableau se dessiner devant nos yeux. Les paris sont ouverts, qui sont vos favoris!?

games.crossfit.com/article/urankar-and-charron-win

 

Non classéReviews

À Québec par affaires la semaine passée, j’en ai profité pour faire un tour chez Tonic Crossfit. J’avais entendu parlé d’eux parce qu’ils avaient tenu quelques compés locales; on m’avait dit qu’ils avaient un très grand gym. Avec plusieurs athlètes de calibre régionaux et des participations en Team, je pouvais bien avoir entendu parler d’eux!

Tonic Crossfit CrossFit Games
Une chose est certaine, je n’ai pas été déçu! Leur espace facilite des cours complets aisément avec un grand espace de Open Gym accessible en tout temps. En plus de bénéficier d’une superficie appréciable, Tonic ont du gear en masse. Le rig fait toute la longueur du gym, leur nombre de rameurs est impressionnant et ils n’ont pas un mais 2 Airdynes!

Tonic Crossfit
Tonic est ouvert depuis 2012 suite aux efforts de Karl Gélinas, un de premiers à Québec à s’intéresser au CrossFit. Gélinas, bien connu des fans de baseball comme lanceur droitier des Capitales de Québec depuis 7 ans, a aussi évolué dans les ligues majeurs il y a maintenant une dizaine d’année. Ce qui avait commencé dans un petit local sous un autre nom a rapidement évolué en un projet d’envergure pour Gélinas, avec un nouveau local et un nouveau nom, fruit d’une entente avec le fournisseur d’équipement Tonic Performance.

Tonic Crossfit crowd
Les coachs, le staff et la communauté était à la hauteur de mes attentes. C’est vraiment là qu’on voit ce qui rend le CrossFit si unique, et je n’ai pas été déçu! On partage nos souffrances, nos commentaires, on s’encourage… C’est comme un pré-requis d’être sociable! C’est Karl qui a assuré le coaching de mon groupe et je ne pourrais rien redire. Le groupe avait l’air d être des réguliers mais il a révisé chaque mouvement et expliqué chaque variante.

Le Wod ce jour là était nice en plus, il y avait plusieurs trucs que je n’avais jamais encore fait. Les step ups avec un KB c’était simple et drôlement efficace. Allô les jambes! Sinon j’ai opté pour les Wall Climbs au lieu des HSPU que je maîtrise pas vraiment bien encore… Mais j’avais comme oublié que c’était pas tant plus facile! La Planche avec une plate et l’extension du dos avec les bras qui forment successivement les lettres « Y, T, L (minuscule haha) et W » non plus j’avais jamais eu ça dans des WODs.. Core Finisher de brute, y’a pas à dire!

092

 

Un dernier truc que j’ai trouvé fascinant: Pas de RX vs. Scaled, juste des options variées. Mais surtout, pas de noms au tableau, pas de résultats à compter ou comparer. Pour ceux qui ont de la difficulté à laisser leur ego dans le char en arrivant, ils ont trouvé la solution! En plus des types de conseils et de commentaires qui se passaient pendant le WOD, c’est évident que dans ce gym, ce qui compte, c’est la forme et la posture, plus que le temps et les PRs. Pour moi qui croit que les PRs ça ne devrait pas être un objectif quotidien (et au pire ça devrait même être occasionnel/accidentel!), ça fittait vraiment avec mes valeurs de ce que le CrossFit représente. Quand vous êtes à Québec, allez vois Karl au Tonic CrossFit, ça vaut la peine!

086

Crossfit Games 2015Entrevues

Dans un vidéo partagé Samedi par Crossfit Games, on voit Camille s’inscrire aux Opens dans une chambre d’hôtel et expliquer qu’elle fera les Games dans une nouvelle région cette année, ayant déménagé au Colorado récemment.

Hier, un article plus complet expliquait la situation sur Games.Crossfit.com:

« Nous avons décidé de déménager parce que la ville de Boulder est magnifique, » LeBlanc-Bazinet explique. « J’ai toujours voulu vivre dans les montagnes, et maintenant ça y est! »

Nous allons donc avoir de nouveaux noms sur les leaderboards de Canada Est! Allez-vous quand même prendre pour notre championne nationale cette année!?

Pour tous les détails, voici une traduction rapide de l’article:

 

Juste parce qu’elle est la femme la plus en forme régnant sur Terre ne signifie pas que Camille Leblanc-Bazinet est à l’abri de la nervosité au sujet de la prochaine saison des CrossFit Games.

Surtout depuis que la quintuple athlète participera à l’extérieur de la région du Canada Est pour la première fois. Leblanc-Bazinet est inscrite dans le Sud-Ouest Américain cette saison après avoir mis une partie de la bourse de $ 275,000 de l’année dernière vers l’achat d’une maison à Boulder, Colorado.

« Je ne sais pas si je suis excitée. Je pense que ce est un peu épeurant parce que je ne connais pas la compétition ici (dans la région du Sud-Ouest) « , a dit Leblanc-Bazinet du déménagement. «Au Canada (Est), je savais que je serais avec Michele (Letendre). Je parlais à Michele la fin de semaine passée et lui ai dit que j’aimais être en concurrence avec elle, et elle a répondu qu’elle n’aimait pas être en concurrence avec moi parce que je la rends nerveuse.  »

Leblanc-Bazinet a ri de la réponse de Letendre, même si plusieurs autres feraient sûrement écho à ce sentiment. Il suffit de parler à une femme du Sud-Ouest, South Central ou d’Amérique Latine qui sera très probablement en concurrence avec elle au régionaux Sud en mai.

Alors que Leblanc-Bazinet a beaucoup de préoccupations, le nouveau format régionale n’est pas l’un d’eux.

«Je ne pense pas que ça puisse être plus difficile que les années passées, » dit-elle. «La concurrence dans l’Est du Canada, il n’y avait toujours que deux places. Si vous ne performiez pas bien dans un workout, il pouvait vous coûter l’ensemble des Jeux. Maintenant avec les plus grands Régionaux la qualité des athlètes va être beaucoup plus élevée, et je pense que cela va être plus juste … les meilleurs passeront ( aux Jeux) « .

Camille Leblanc-Bazinet

Tout a commencé il y a quelques mois quand elle et son mari, Dave Lipson, ont décidé de rester dans le Colorado pendant quelques jours après avoir enseigné un séminaire de niveau 1 à Denver. Les vacances impromptues étaient faciles car leurs amis Matt et Cherie Chan vivent à seulement 40 minutes au nord de Boulder et les ont invités à rester dans leur maison.

Alors qu’ils y étaient, ils ont repéré une maison à vendre juste en bas de la route. Sur un coup de tête, ils l’ont visité. C’est vite devenu un running gag que si LeBlanc-Bazinet devait gagner les Jeux, elle devrait acheter la maison.

Et c’est exactement ce qui est arrivé.

« Nous avons décidé de déménager parce que la ville de Boulder est belle, » LeBlanc-Bazinet expliqué. « J’ai toujours voulu vivre dans les montagnes, et maintenant c’est le cas! »

Son entrainement varie actuellement entre le garage gym des Chans, le Roots CrossFit à proximité et son propre garage gym flambant neuf, tous d’entre eux de vastes améliorations par rapport au « globo gym » où elle s’entraînait quand elle a d’abord découvert le CrossFit en 2010.

« Si vous regardez les Jeux de 2010, je porte des chaussures qui ont des trous», a déclaré LeBlanc-Bazinet. « Les gens pensent que quand j’ai commencé, j’avais un entraîneur et de l’argent, et ceci et cela. Je ne avais pas d’entraîneur, je trouvais la plupart de mes affaires (pour les entraînements) en ligne et il y avait cette fille rousse travaillant à la salle de gym qui en faisait sa mission de me faire bannir du gym parce qu’elle trouvait gênant que je fasses des choses comme des pull-ups « .

L’athlète ayant aucun entraîneur en 2010 en a maintenant trois en 2015. Leblanc-Bazinet suit la programmation écrite par le propriétaire de CrossFit Invictus CJ Martin, avec Chris Hinshaw supervisant ses séances d’entraînement d’endurance, et Sean Lind en charge de sa gymnastique.

Avec des entraîneurs répartis sur la côte ouest de l’Amérique du Nord et un travail avec l’équipe des séminaires niveau 1, Leblanc-Bazinet a pris l’habitude du coaching à distance et des voyages réguliers. Pendant les dernières années, ses seuls liens étroits avec le Canada-Est ont été sa famille et ses cours à l’Université de Sherbrooke au Québec. Quand elle a découvert qu’elle pouvait terminer ses deux derniers semestres en ligne, elle a décidé qu’elle pouvait vraiment se déplacer.

Si elle avait séjourné dans le Canada Est pour une année de plus, Leblanc-Bazinet aurait été confrontée à la double championne et nouvelle New Yorkaise Annie Thorisdottir dans la grande région de l’Amérique Est.

«J’aurais aimé lui faire concurrence », a déclaré Leblanc-Bazinet de la confrontation hypothétique Thorisdottir. « Peu importe la région, votre objectif est d’aller aux Jeux. Dans votre tête, vous devriez être en mesure de vous qualifier en toute région. Il ne devrait pas importer où vous êtes. « 

CompétitionCrossfit Games 2015

Après tant de débat, de questionnement et de conjecture, Crossfit.com nous annonce enfin l’horaire de la saison 2015 des Crossfit Games! Suite à un record de plus de 209 000 inscriptions l’an passé et avec de nombreux changements à la formule cette saison, il ne restait plus qu’à confirmer les détails. Cette saison annonce entre autre le début des Opens scaled ainsi que de la division jeunesse (14-17 ans).

Les inscriptions débuteront donc le 15 Janvier (dans moins d’un mois, woohoo!!) et 15.1, le premier wod des Opens, sera annoncé jeudi le 26 Février. La formule des Opens demeurera la même en ce qui a trait aux délais permis: annonce le jeudi soir et jusqu’à 17:00 Pacific Time lundi pour enregistrer les scores en ligne. Comme les années précédentes, nous aurons droit à 5 semaines de compétition au rythme d’un WOD par fin de semaine.

Pour les Maîtres, les qualifs commenceront jeudi le 23 Avril. Les 200 meilleurs vétérans du monde dans chaque catégorie d’âge à l’Open seront automatiquement inscrits dans le « Master Qualifier ». Comme l’an dernier, les qualifications seront une compétition en ligne de quatre jours. Les workouts seront libérés à 17 heures PT, le jeudi 23 Avril, et les concurrents auront jusqu’au 17 heures PT, le lundi 27 Avril, pour soumettre leurs scores. Les 20 meilleurs athlètes dans chaque catégorie d’âge à la fin des qualifs seront invités à participer aux Masters des Crossfit Games.

CFG15_Map_Legend.FINAL_large
Les compétitions régionales auront lieu au cours de 3 fin de semaines en mai. Comme il avait été mentionné, les 17 régions de l’Open alimenteront huit compétitions régionales. Les meilleurs athlètes de chaque région affronteront les meilleurs athlètes d’au moins une autre région dans le nouveau format . Chaque régional se déroulera sur trois jours, et les cinq premiers hommes, cinq femmes et cinq équipes à la fin du week-end se qualifieront pour les CrossFit Games. Les Regionaux auront donc lieu les 15 – 17 Mai,  22 – 24 Mai et 29 – 31 Mai. Pour la région Canada East, nous serons jumelés avec la region North East pour les East Regionals à Hartford, Connecticut le 2e weekend de compétition, du 22 au 24 Mai.

Les Reebok Crossfit Games 2015 auront lieu du 21 au 26 Juillet. La dernière étape des Hommes et Femmes Les Plus Fit au Monde sera de retour au Centre StubHub à Carson, en Californie. Les Teams et les Individuels commenceront le mercredi 22 Juillet, et se poursuivront jusqu’à la fin de semaine. Les Masters auront lieu plus tôt dans la semaine (mardi-jeu., 21-23 Juillet).

Pour ceux d’entre vous qui visent les Régionaux et les Games: on est avec vous! Pour ceux qui comme nous vibrent d’anticipation à l’idée de participer à un des plus grands événements sportifs ouverts à tous à travers le globe et qui suivront leurs favoris locaux sur le leaderboard à toutes les semaines, amusez-vous! Ne mettez pas la barre trop haute, mais ne la mettez pas trop basse non plus. 😉