A l’heure ou je vous parle, WEEK 1 des CrossFit Games Open 2015 est dans la poche et plusieurs de nos athlètes régionaux ont inscrit des scores très encourageants! Voici un petit résumé de ce qui se dessine après le 1er weekend des Opens.

Du côté des femmes au monde, Maude Charron mène la charge devant Camille Leblanc-Bazinet (qui n’est malheureusement plus basée au Québec)! La gymnaste de Rimouski qui m’avait tant épaté au Zoo Battle 2014 risque de brasser bien des choses cette saison. Avec une majorité des favorites ayant déjà soumis des scores (dont Julie Foucher en 34e, , Stacie Tovar, Lauren FischerEmily Bridgers, et Camille complétant le top 5), ça s’annonce bien pour elle. Top 15.1 Femmes est Helen Harding avec 255 reps et 15.1A: 363 lbs pour Michelle Spinnato.

Carol-Ann Reason-Thibault

 

On ne peut évidemment pas passer sous silence la performance de Carol-Ann Reason-Thibault qui est ex aequo avec Maude pour la 1ère place de la région et 1ère au 15.1 (Canada East) avec ses 242 reps. Elle et Michèle Letendre (3e Canada East) complètent d’ailleurs le Top 10 mondial derrière Anni Thorisdottir (qui a attendu à la dernière minute pour soumettre un score). Pour la meilleure performance régionale au 15.1A, on retrouve Johanie Filiatreau du CF Plateau avec un C&J à 260lbs!

Chez les Hommes, Albert-Dominic Larouche revient en force avec une solide avance sur ses compatriotes de la région. Paul Tremblay pour sa part se retrouve 9e régional mais avec le meilleur clean & jerk à 350 lbs. Entre les 2, on retrouve Charles Felx-LeducAlex Vigneault qui a gagné le Zoo Battle 2014 et Simon Paquette, un autre habitué des podiums dans la région.

Charles Felx-Leduc

Dans le monde, le score de ADL le place en 8e devant Neal Maddox. Le Top 10 se complète des noms populaires que sont Rich Froning, Mat Fraser, Jason Khalipa, Scott Panchik et Ben Smith. Avec certains de ces athlètes ayant promis de ne pas participer aux individuels, cela laisse quand même quelques places de plus dans le haut du tableau. La 1ère place au monde est présentement occupée par Nick Urankar qui a battu le monde entier au C&J avec 375 lbs! Notons aussi le meilleur score de 15.1: 341 reps pour un dude de 39 ans (et 165 lbs) en Europe.

Les scores compilés par Gym pour les Teams placent Crossfit Quebec City (Carol-Ann et Alex Vigneault entre autres!) en 19e au monde. Pro1 à Montréal et NCR (Paul Tremblay) à Ottawa suivent de près.

C’est sûr qu’on en n’est qu’à la 1ère semaine du Open et que bien des choses peuvent changer mais c’est quand même excitant de regarder le tableau se dessiner devant nos yeux. Les paris sont ouverts, qui sont vos favoris!?

games.crossfit.com/article/urankar-and-charron-win

 

Un article vient de paraître sur le site des Games au sujet d’athlètes qui auraient choisis de tout mettre leurs œufs dans le même panier en skippant littéralement 15.1 en faveur de 15.1A. Selon l’article, il y aurait eu un stratégie d’équipe qui consisterait à n’enregistrer qu’un score minime au triplet de T2B, DL, Snatch pour avoir un un maximum d’énergie et un score plus élevé au 1 RM C&J.

Il y aurait donc une 20aine athlètes qui devront recommencer 15.1/15.1A si ils veulent offrir des scores valides, et devront les refaire ensemble, back à back.

D’un côté, il semblerait que CrossFit HQ écrive les règles à mesure. Il n’y a aucun règlement qui n’empêche un athlète de soumettre un mauvais score à un événement, et théoriquement 15.1 et 15.1A sont 2 workouts qui sont notés séparément, même si ils doivent être fait l’un à la suite de l’autre.

D’un autre, c’est dans l’esprit du sport de donner tout ce qu’on a pour chaque WOD, et le but de 15.1A était évidemment de faire le Clean & Jerk sous l’effet de la fatigue de 15.1. Mais comment légiférer sur la qualité de l’effort fourni?

Selon vous, est-ce que CrossFit HQ peut décider si une soumission est valide ou pas à l’intérieur des paramètres qui ont été donnés au départ? Est-ce que certaines stratégies, même si elles peuvent être perçues comme antisportives, devraient être interdite? Et si oui, comment? Comment mesurer un effort respectable? L’autre question qui se pose: CF HQ n’aurait ils pas dû prévoir la possibilité?

L’an passé, c’était mes premiers Open. Je n’étais pas une machine, ça faisait 2 mois que je levais une barre d’haltérophilie environ, je n’avais jamais fait de Chest-to-bar et j’étais fière de mon PR de Snatch a 65 lb. Ça vous donne une idée ? Je me suis inscrite aux Open pareil, pour moi et pour voir comment je pouvais faire vis-à-vis le monde entier. Avec la collaboration de Vince Borgogno, coach et propriétaire du Crossfit 132, voici 9 bonnes raisons pour lesquelles vous devriez, peu importe votre calibre, faire les Open cette année.

1 – C’est l’fun

Faire les Open, ça ressemble à rien que tu as déjà fait et encore moins au training de tous les jours. L’atmosphère est différente, c’est euphorique tout le monde est stressé, mais pleins d’appréhension. La communauté Crossfit prend tout son sens, une tonne d’encouragement et d’énergie pour l’instant d’un wod. Dans la majorité des gyms, ils organisent des événements spéciaux pour rendre ça officiel une vraie compétition où tout le monde, peu importe le calibre, peut participer et s’amuser.

2 – Pour te situer en tant qu’athlète, mondialement

Le calibre d’athlète varie d’un gym à l’autre. Ce n’est pas toujours facile de savoir où tu te situes en tant qu’athlète surtout si tu es M./Mme tout le monde. Même dans un gym d’une centaine de membres, ce n’est pas forcément représentatif de la moyenne dans le sport. Pendant les Open, on affronte ¼ de million de Crossfiters, dans le confort de son gym. Tu peux dire que tu as une pas pire idée d’où tu te situes après ça !

Picture-12

3 – Pour améliorer ta technique

Les Opens obligent une technique parfaite.  Les standards exigent certains critères pour performer les workouts sous peine de ne pas se faire compter leurs reps.  Rappelez-vous de votre dernière Karen?  Imaginez votre temps si on vous avait refusé chaque rep qui ne touchait pas précisément en haut de la ligne de 9’/10′.  Ce n’est pas pour dire que le monde triche, mais quand il n’y a pas de pression et la fatigue embarque on est tout coupable de temps en temps de juste vouloir en finir et de tout compter, que ce soit une bonne rep ou pas.  Quand il y a un juge pour compter tes reps et refuser tes NO-reps, tu peux être sur que tu vas apprendre et performer tes mouvements comme un champion.

4 – Pour améliorer le Mental

Les wods de tout les jours sont conçus pour améliorer notre forme physique, pas toujours pour performer et tout défoncer.  Dans ce contexte, c’est rare que le monde aille se pousser très loin de la zone de confort.  Pendant les Opens, chaque répétition peut valoir des milliers de positions dans le classement, et c’est le meilleur temps pour vraiment tenter de pousser a travers le malaise (pas la douleur!) et empêcher la petite voix dans ta tête qui te dit d’arrêter. C’est fascinant de voir à quel point on peut faire plus que ce que l’ont croit être capable de faire !  C’est pendant ces wods-là qu’on découvre vraiment notre force mentale, notre habilité d’endurer la souffrance pour atteindre nos objectifs.  Simplement le contexte d’une compétition peut aider a découvrir la dureté de notre mental.

 

1512325_678304492284070_3940750337555614331_n
Post Karen

 

5 – Pour se motiver

On s’entraine chacun pour des raisons différentes et bien sur ce n’est pas tout le monde qui a besoin de motivation supplémentaire.  Ceci dit, les événements des CrossFit Games, que vous participiez en tant qu’athlète ou spectateur, servent a nous démontrer que le CrossFit est un véritable sport.  Quand Vince a terminé ses premiers Opens en 2012, la première chose qu’il a pensé était comment il voulait juste défoncer ses propres scores pour l’année suivante. Devinez quoi? Même phénomène de mon côté..  On a tous le but d’être en bonne forme physique, mais pouvoir se tester et de vraiment évaluer notre progression au fil du temps est vraiment indispensable pour garder sa motivation.

6- Pour sortir de ta zone de confort et te challenger

Est-ce que tu adaptes un mouvement depuis longtemps ou tu rêves de faire un autre, mais tu penses que tu n’es pas capable ? Est-ce que par défaut tu prends toujours les mêmes poids ou tu pars directement avec les sauts simples parce qu’il y a l’option au tableau ? Il n’y a pas un meilleur coup de pied au derrière que les Open pour se prouver, à soi-même qu’on peut faire ces choses-là. En plus, cette année, ils offrent la catégorie adaptée. J’ai vu l’an dernier un gars au 14.4 arriver aux Muscle-up et depuis longtemps il voulait le faire, mais ne pensait pas être «rendu là». Par contre, quand il reste 3 minutes au timer et qu’il regardait les anneaux, il s’est dit : GO. Après 5 essais, il l’a eu. Moi-même, je n’avais jamais vraiment fait de Chest-to-bar, j’étais pas «capable» de faire le contact, mais 14.2 arrive et j’ai pas le choix. J’en ai fait 19 en tout. 19 !! Mais j’étais pas capable, t’sais ! Même Vince durant les Open a réussi un PR de Snatch à 10 lb au-dessus de son PR, pour 9 reps une année ! L’orgueil est un des motivateurs le plus puissants, la pression de performer ou même juste l’atmosphère de compétition te pousse à affronter des choses que tu ne ferais jamais dans le confort de ton wod. C’est spécial, mais c’est le meilleur moment pour faire ressortir le BEAST MODE.

Rien ne t’est dû dans la vie. Peu importe dans quelle sphère de ta vie, si tu veux du succès, tu dois travailler pour l’avoir. Si c’est facile, est-ce que c’est si bénéfique ? Est-ce que ça te fera grandir ou évoluer ? Pense à ça…

1962817_227054910818260_2141834451_nOpen 14.2

7- Pour découvrir tes forces et tes faiblesses

Le format des Open offre des mouvements de base, mais dans un format qui te force à conquérir tes peurs ou des insécurités. Tu sautes jamais une boite si haute ? Tu ne sautes pas le 6 pouces à ton burpee dans le wod normal ? Tu ne fais jamais un volume X ou Y en Wallball ou Thrusters ? Dans les formats proposés dans les Open tu pourrais te surprendre à vraiment performer sur des composantes que tu ne te doutais pas ou bien avoir vraiment confiance sur un mouvement qui s’avèrera ta bête noire pour le prochain 7 minutes. Tu apprends à te connaître en tant qu’athlète et ça te fait découvrir des forces et des faiblesses inconnues, qui vaut la peine de creuser.

8- Pour découvrir la VRAIE communauté Crossfit

Pendant les événements des Opens, dans tous les box partout dans le monde, le camaraderie règne.  C’est toujours le fun de s’entrainer en groupe, mais performer devant ta gang du gym pendant qu’ils crient ton nom est incomparable a n’importe quel autre wod.  Prépare-toi a un nombre record de câlins, high-fives et fist-bumps après ton Open wod, peu importe les scores tout le monde est gagnant quand le compteur arrive a 0. Que ce soit ton premier pull-up sans élastique ou que tu viennes de «voler» le top du leaderboard de ton gym ou que tu passes tout simplement au travers de ton Wod, c’est pas important, tu viens d’accomplir quelque chose de grand et qui va t’aider pour la suite des choses à mieux t’entraîner et tu vas avoir droit à ton moment de gloire à la Camille Leblanc-Bazinet. Tu as gagné et ta gang va te le prouver.

10422213_10155248287010475_8166977006199079712_nTeam Crossfit 132 – FireBreather

9- Tu n’as rien à perdre

À moins de ne pas pouvoir te ramasser un $20 pour t’inscrire, il n’y a absolument aucune bonne raison de ne pas y participer. C’est une expérience unique qui permet à tous les athlètes, de tous les niveaux de se prouver à eux-mêmes et d’expérimenter l’ambiance de compétition, dans leur confort à eux. Toi qui lis cet article et qui te dit : Pourquoi, je ferais ça ? Qu’est-ce que ça va changer dans ma vie ? Moi, je te réponds, pourquoi pas ? Pourquoi ne pas participer à ce gros party de Crossfit et cette plus grande inspiration qui est partout dans le monde. Pourquoi ne pas vouloir vivre son petit moment à petite échelle ? Pourquoi de pas vouloir chercher un peu plus loin pour trouver sa vraie capacité ? Moi je te dis pourquoi pas, juste vis le avec nous et viens me dire si tu regrettes cette expérience après.

Fais-le, inscris-toi ICI

Tu ne le regretteras pas.

 

Dans un vidéo partagé Samedi par Crossfit Games, on voit Camille s’inscrire aux Opens dans une chambre d’hôtel et expliquer qu’elle fera les Games dans une nouvelle région cette année, ayant déménagé au Colorado récemment.

Hier, un article plus complet expliquait la situation sur Games.Crossfit.com:

« Nous avons décidé de déménager parce que la ville de Boulder est magnifique, » LeBlanc-Bazinet explique. « J’ai toujours voulu vivre dans les montagnes, et maintenant ça y est! »

Nous allons donc avoir de nouveaux noms sur les leaderboards de Canada Est! Allez-vous quand même prendre pour notre championne nationale cette année!?

Pour tous les détails, voici une traduction rapide de l’article:

 

Juste parce qu’elle est la femme la plus en forme régnant sur Terre ne signifie pas que Camille Leblanc-Bazinet est à l’abri de la nervosité au sujet de la prochaine saison des CrossFit Games.

Surtout depuis que la quintuple athlète participera à l’extérieur de la région du Canada Est pour la première fois. Leblanc-Bazinet est inscrite dans le Sud-Ouest Américain cette saison après avoir mis une partie de la bourse de $ 275,000 de l’année dernière vers l’achat d’une maison à Boulder, Colorado.

« Je ne sais pas si je suis excitée. Je pense que ce est un peu épeurant parce que je ne connais pas la compétition ici (dans la région du Sud-Ouest) « , a dit Leblanc-Bazinet du déménagement. «Au Canada (Est), je savais que je serais avec Michele (Letendre). Je parlais à Michele la fin de semaine passée et lui ai dit que j’aimais être en concurrence avec elle, et elle a répondu qu’elle n’aimait pas être en concurrence avec moi parce que je la rends nerveuse.  »

Leblanc-Bazinet a ri de la réponse de Letendre, même si plusieurs autres feraient sûrement écho à ce sentiment. Il suffit de parler à une femme du Sud-Ouest, South Central ou d’Amérique Latine qui sera très probablement en concurrence avec elle au régionaux Sud en mai.

Alors que Leblanc-Bazinet a beaucoup de préoccupations, le nouveau format régionale n’est pas l’un d’eux.

«Je ne pense pas que ça puisse être plus difficile que les années passées, » dit-elle. «La concurrence dans l’Est du Canada, il n’y avait toujours que deux places. Si vous ne performiez pas bien dans un workout, il pouvait vous coûter l’ensemble des Jeux. Maintenant avec les plus grands Régionaux la qualité des athlètes va être beaucoup plus élevée, et je pense que cela va être plus juste … les meilleurs passeront ( aux Jeux) « .

Camille Leblanc-Bazinet

Tout a commencé il y a quelques mois quand elle et son mari, Dave Lipson, ont décidé de rester dans le Colorado pendant quelques jours après avoir enseigné un séminaire de niveau 1 à Denver. Les vacances impromptues étaient faciles car leurs amis Matt et Cherie Chan vivent à seulement 40 minutes au nord de Boulder et les ont invités à rester dans leur maison.

Alors qu’ils y étaient, ils ont repéré une maison à vendre juste en bas de la route. Sur un coup de tête, ils l’ont visité. C’est vite devenu un running gag que si LeBlanc-Bazinet devait gagner les Jeux, elle devrait acheter la maison.

Et c’est exactement ce qui est arrivé.

« Nous avons décidé de déménager parce que la ville de Boulder est belle, » LeBlanc-Bazinet expliqué. « J’ai toujours voulu vivre dans les montagnes, et maintenant c’est le cas! »

Son entrainement varie actuellement entre le garage gym des Chans, le Roots CrossFit à proximité et son propre garage gym flambant neuf, tous d’entre eux de vastes améliorations par rapport au « globo gym » où elle s’entraînait quand elle a d’abord découvert le CrossFit en 2010.

« Si vous regardez les Jeux de 2010, je porte des chaussures qui ont des trous», a déclaré LeBlanc-Bazinet. « Les gens pensent que quand j’ai commencé, j’avais un entraîneur et de l’argent, et ceci et cela. Je ne avais pas d’entraîneur, je trouvais la plupart de mes affaires (pour les entraînements) en ligne et il y avait cette fille rousse travaillant à la salle de gym qui en faisait sa mission de me faire bannir du gym parce qu’elle trouvait gênant que je fasses des choses comme des pull-ups « .

L’athlète ayant aucun entraîneur en 2010 en a maintenant trois en 2015. Leblanc-Bazinet suit la programmation écrite par le propriétaire de CrossFit Invictus CJ Martin, avec Chris Hinshaw supervisant ses séances d’entraînement d’endurance, et Sean Lind en charge de sa gymnastique.

Avec des entraîneurs répartis sur la côte ouest de l’Amérique du Nord et un travail avec l’équipe des séminaires niveau 1, Leblanc-Bazinet a pris l’habitude du coaching à distance et des voyages réguliers. Pendant les dernières années, ses seuls liens étroits avec le Canada-Est ont été sa famille et ses cours à l’Université de Sherbrooke au Québec. Quand elle a découvert qu’elle pouvait terminer ses deux derniers semestres en ligne, elle a décidé qu’elle pouvait vraiment se déplacer.

Si elle avait séjourné dans le Canada Est pour une année de plus, Leblanc-Bazinet aurait été confrontée à la double championne et nouvelle New Yorkaise Annie Thorisdottir dans la grande région de l’Amérique Est.

«J’aurais aimé lui faire concurrence », a déclaré Leblanc-Bazinet de la confrontation hypothétique Thorisdottir. « Peu importe la région, votre objectif est d’aller aux Jeux. Dans votre tête, vous devriez être en mesure de vous qualifier en toute région. Il ne devrait pas importer où vous êtes. « 

Après tant de débat, de questionnement et de conjecture, Crossfit.com nous annonce enfin l’horaire de la saison 2015 des Crossfit Games! Suite à un record de plus de 209 000 inscriptions l’an passé et avec de nombreux changements à la formule cette saison, il ne restait plus qu’à confirmer les détails. Cette saison annonce entre autre le début des Opens scaled ainsi que de la division jeunesse (14-17 ans).

Les inscriptions débuteront donc le 15 Janvier (dans moins d’un mois, woohoo!!) et 15.1, le premier wod des Opens, sera annoncé jeudi le 26 Février. La formule des Opens demeurera la même en ce qui a trait aux délais permis: annonce le jeudi soir et jusqu’à 17:00 Pacific Time lundi pour enregistrer les scores en ligne. Comme les années précédentes, nous aurons droit à 5 semaines de compétition au rythme d’un WOD par fin de semaine.

Pour les Maîtres, les qualifs commenceront jeudi le 23 Avril. Les 200 meilleurs vétérans du monde dans chaque catégorie d’âge à l’Open seront automatiquement inscrits dans le « Master Qualifier ». Comme l’an dernier, les qualifications seront une compétition en ligne de quatre jours. Les workouts seront libérés à 17 heures PT, le jeudi 23 Avril, et les concurrents auront jusqu’au 17 heures PT, le lundi 27 Avril, pour soumettre leurs scores. Les 20 meilleurs athlètes dans chaque catégorie d’âge à la fin des qualifs seront invités à participer aux Masters des Crossfit Games.

CFG15_Map_Legend.FINAL_large
Les compétitions régionales auront lieu au cours de 3 fin de semaines en mai. Comme il avait été mentionné, les 17 régions de l’Open alimenteront huit compétitions régionales. Les meilleurs athlètes de chaque région affronteront les meilleurs athlètes d’au moins une autre région dans le nouveau format . Chaque régional se déroulera sur trois jours, et les cinq premiers hommes, cinq femmes et cinq équipes à la fin du week-end se qualifieront pour les CrossFit Games. Les Regionaux auront donc lieu les 15 – 17 Mai,  22 – 24 Mai et 29 – 31 Mai. Pour la région Canada East, nous serons jumelés avec la region North East pour les East Regionals à Hartford, Connecticut le 2e weekend de compétition, du 22 au 24 Mai.

Les Reebok Crossfit Games 2015 auront lieu du 21 au 26 Juillet. La dernière étape des Hommes et Femmes Les Plus Fit au Monde sera de retour au Centre StubHub à Carson, en Californie. Les Teams et les Individuels commenceront le mercredi 22 Juillet, et se poursuivront jusqu’à la fin de semaine. Les Masters auront lieu plus tôt dans la semaine (mardi-jeu., 21-23 Juillet).

Pour ceux d’entre vous qui visent les Régionaux et les Games: on est avec vous! Pour ceux qui comme nous vibrent d’anticipation à l’idée de participer à un des plus grands événements sportifs ouverts à tous à travers le globe et qui suivront leurs favoris locaux sur le leaderboard à toutes les semaines, amusez-vous! Ne mettez pas la barre trop haute, mais ne la mettez pas trop basse non plus. 😉

 

Suite aux Crossfit Invitationals, Castro nous a lancé en pleine face des changements pour la saison des Games 2015, commençant avec les Opens.

Hier soir, Crossfit Games a fait une publication pour clarifier tous les changements pour la prochaine année. Notez qu’il y a plusieurs changements, mais que ce n’est pas nouveau puisqu’ avec la popularité grandissante du sport à chaque année, les décideurs se doivent de toujours réviser la donne pour s’assurer que ce soit toujours la crème de la crème qui se rende aux Games. Il ne faut tout de même pas oublier que les Games c’est comme les Olympiques de notre sport…

OPENS

Première étape. Vraiment excitant, accessible à tous ! On ne peut pas dire la même chose pour le reste des sports. Les 17 régions bien connues restent intactes, mais les compétiteurs se divisent maintenant en deux catégories. RX et Scaled (Poids prescrits ou adaptés). Donc, si Julie 24 ans en est à ses premiers mois de Crossfit et sait pertinemment qu’elle n’est pas du calibre RX, elle peut faire la compétition comme tout le monde mais dans la division adaptée. ATTENTION ! Les organisateurs donneront clairement les choix d’adaptation pour les WODs, les personnes ne peuvent pas seulement adapter à leur guise. De ce fait, il y aura un leaderboard Scaled, un RX et un OVERALL. Si Kim fait 1 seule répétition dans le WOD 15.1 dans la catégorie RX, elle sera devant la meilleure personne de la catégorie Scaled. Donc la dernière position de la catégorie RX sera classé avant la meilleure personne de la catégorie Scaled. C’est assez logique puisque Kim choisit de se challenger avec les même poids que les Athlètes de haut calibre et ici Castro veut encourager les PR et les premières répétitions en Chest-to-Bar ou Musle-Up.

RÉGIONAUX

Les années précédentes, il y avait 48 Hommes et 48 Femmes de chacune des 17 régions qui se rendaient à l’étape régionale. C’est ici que le gros changement s’opère.

Classement pour les Régionaux

Dans les 17 régions représentés aux Opens, 20 femmes et 20 hommes passeront à l’étape suivante. (Notez ici qu’il y a des exceptions comme l’Asie et l’Australie pour le nombre de représentants).

Régions jumelées

À cette étape, les 17 régions en deviennent 8. Pour le bien de la cause, je vais continuer l’explication avec notre région, l’Est du Canada. Notre région sera maintenant jumelée avec la région North East des États-Unis. Chaque région d’origine apportera 40 athlètes (20 hommes et 20 femmes) pour compétitionner dans l’étape régionale. Chez nous, cette région sera nommée Région de l’Est (East Regional).

GAMES 2015

Les athlètes aux Games cette année seront les top 5 femmes et 5 hommes de chaque région. (Encore ici les nombres sont différents dans la région du Pacifique -Australie et Asie). Le changement permet d’équilibrer le niveau des athlètes et de s’assurer d’avoir les meilleurs athlètes au monde lors de l’événement. En 2014 par exemple, des athlètes comme Samantha Briggs (Europe) et Lindsey Valenzuela (So Cal) auraient dû êtres aux Games, mais leurs régions étaient plus fortes et le nombre de positions, restreintes.

ÉQUIPES ET MASTERS

Avec l’explication ci-haut, vous comprenez le principe. Par contre, le point à mettre au clair, qui selon moi est simple, est qu’aucun membre de l’équipe ou aucun master ne peut se qualifier pour les régionaux s’ils ont choisis 1 WOD adapté. Tout doit être fait comme prescrit.

ADOS

Nouveauté aussi cette année. Il y aura des WODs pour les adolescents entre 14 et 17 ans qui veuillent participer aux Opens seulement. Si ceux-ci souhaite faire partie d’une équipe, ils doivent participer dans la catégorie adulte et envoyer un email à l’organisation pour faire faire le changement.

crédit photo: http://www.huffingtonpost.com/o-CROSSFIT-facebook

L’Athlète intermédiaire oublié ?

Les athlètes intermédiaires  se sont sentis ébranlés par la nouvelle, moi y compris. Les Régionaux sont 2 fois moins accessibles que les années précédentes. Auparavant, il y avait 48 places par région, maintenant 20. Certains s’entraînent comme des forcenés depuis 1 an ou même 2-3 ans pour atteindre les Régionaux, sachant pertinemment qu’ils ne feraient pas le poids pour un classement aux Games.

La saison des Games est intéressante parce que ce sont des étapes où l’entonnoir se fait de plus en plus petit pour ne retenir que les meilleurs athlètes. Dans n’importe quel autre sport, les monsieur-madame tout le monde ne peuvent même pas espérer faire ce que les athlètes olympiques font. Soyons honnêtes, c’est la beauté du sport: on comprend la souffrance peu importe le niveau de la personne… on fait tous la même chose.

Que Castro décide de changer le processus est plus que normal, pour séparer les vrais athlètes des athlètes intermédiaires.

Donc, dans cette annonce, l’athlète débutant est content, le vrai athlète se voit dans un nouveau challenge encore plus féroce et l’athlète intermédiaire est frustré. Qu’est-ce qu’on va faire ? Notre rêve de gloire aux Régionaux n’est plus aussi accessible… aussi bien baisser les bras moi je dis. (gros sarcasme ici, merci.) Dans cette situation, je vois 2 options.

1- Baisser les bras, abandonner et tout scrapper l’essence du Crossfit qui pousse les gens à connaitre la meilleure version d’eux-même, et se mettre au Pilates. Désolé, je suis encore dans le sarcasme, vous comprendrez plus tard pourquoi.

2- Réviser les priorités et objectifs. Le Crossfit, et surtout la saison des Games, c’est se préparer à l’inconnu. C’est difficile se faire des objectifs de classement quand tu ne sais pas s’il va y avoir 1000 nouvelles personnes dans l’Est du Canada et surtout ce que seront les WODs. Par contre, tu peux voir tes priorités et te fixer des objectifs selon tes priorités:

-Te rendre aux Régionaux

Travaille fort. Engage un coach compétent pour faire tes suivis, ne triche pas, ne lâche pas, travaille tes forces et consolide tes faiblesses devient un maître dans ton sport. Tu te dois d’être irréprochable, surtout si en 2014 tu étais dans le top 100 et que tu souhaites sincèrement que 2015 soit ton année. Je n’ai pas la science infuse, mais je suis presque certaine qu’il faut travailler pour avoir ce qu’on veut dans la vie et être dédié et passionné.

-Être le meilleur de toi-même et compétitionner

Est-ce qu’il te faut vraiment une participation aux Régionaux pour ça ? Tsé, je ne juge pas, mais il y a d’autres compétitions vraiment intéressantes. Je pense à la FTL (accessible partout au monde) ou au Québec, Zoo Battle et Fire Breather pour n’en nommer que 2. Tu peux te pousser, avoir ton moment de «gloire» et devenir le meilleur de toi-même dans ton sport avec d’autres compétitions que les Games. Tu sais que dans les autres sports, ce n’est pas tous les athlètes qui vont aux Olympiques? Ok. Mon point est fait.

-Avoir une vie saine et équilibrée

Ah ! Tu veux perdre ton bide et le Crossfit te permet d’avoir une vie saine… Mais tu t’entraînes 6 soirs par semaine, mange strict paléo et tu dors 8h par nuit pour te préparer aux Open, année après année. Laisse-moi être un peu directe pour cette partie. Je suis fière de toi pour cette persévérance, tu pars de loin, tu n’as jamais été mieux dans ta peau, mais tu restes dans la moyenne et j’entends ici 1000e sur 2000-3000 aux Open l’an dernier. C’est VRAIMENT bien. Tu dois être fier de toi, mais soyons réaliste ici. Tu ne mets pas de place pour ta famille et tes amis dans ce type de vie, tu ne te permets pas grand chose parce que tu pars de plus loin et que tu dois travailler plus fort que les autres pour atteindre ton but. Mais SVP, focus. Les régionaux sont si loin devant.. est-ce que c’est un objectif réaliste et sain ? À court-terme ? Peut-être pas. Réduis tes séances à 4-5/semaine et sors prendre un verre avec tes amis le vendredi soir. Tu as le droit, tu travailles si fort. Rien ne t’empêches de faire les Open, tu les feras probablement avec la majorité des gens à ton Box mais seigneur, enlève-toi un peu de pression.

Les objectifs peuvent être jumelés, mais il faut faire ses objectifs selon ses priorités de vie. Moi, je suis dans la catégorie qui veux compétitionner. Je veux définitivement être la meilleure version de moi-même, mais je veux avoir une vie saine et équilibrée. Est-ce que je vais faire les Open en 2015 ? Oui. Est-ce que je vise les Régionaux ? Non. Je vais probablement participer à la 2e saison de la FTL et probablement une autre compétition, peut-être en équipe. Je m’entraîne 4 à 5 soirs par semaine et je ne me sens pas mal si je vais manger de la pizza un soir. Je mange définitivement 90% Paléo, mais le 10% est là pour me faire plaisir.

En gros, cher athlète intermédiaire, cette annonce n’est pas la fin du monde, mais peut-être l’opportunité d’ouvrir tes horizons, rétablir tes objectifs et réviser tes priorités. Tout le monde mérite de briller dans son sport, à sa façon. Célèbre chaque petite victoire, chaque PR selon ton rythme. Chaque PR est valide et se doit de te rendre fier.

Ne lâche pas, cher athlète intermédiaire, c’est peut-être toi l’inspiration d’un athlète débutant, qui sait ? Tu es peut-être la motivation d’un des woddeux à ton box. Penses à ça !